déductions fiscales pour réduire vos impôts sur le revenu

Crédits et réductions d'impôts, déductions fiscales : malgré une forte tendance à la suppression des niches fiscales année après année, il reste encore  des dispositifs de défiscalisation qui permettront de payer moins d'impôts. Encore faut-il les connaître pour pouvoir anticiper !

Déduire les intérêts d’un emprunt immobilier  pour la résidence  principale

Dans le cas où le contribuable, contracte un emprunt pour l’acquisition ou la construction d’une résidence principale, les intérêts rattachés à ce prêt  permettent de bénéficier d’un crédit d’impôts atteignant 40% du montant des intérêts pour la première année et 20% pour les quatre années suivantes.

 

Employez un salarié à domicile

Les emplois effectués à domicile et payés directement par l’employeur permettent de bénéficier d’une réduction ou d’un crédit d’impôt.

 Les emplois concernés sont le ménage, la garde d’enfants, le soutien scolaire, la préparation des repas, les petits travaux de jardinage, l’aide à domicile, l’assistance aux personnes âgées ou handicapées, etc.

Le taux de la réduction ou du crédit d’impôt s’élève à 50% des dépenses effectivement supportées au cours de l’année.

Ces dépenses ne doivent pas excéder 12 000 euros par an mais peuvent atteindre 20 000 euros pour les personnes invalides ou ayant à charge une personne invalide.

Si la réduction d’impôt peut rendre l’impôt nul, en revanche elle ne peut jamais aboutir à une restitution.

 

Les frais réels

Chaque contribuable a droit à un abattement de 10% sur ses revenus au titre de ses frais professionnels. Mais certains peuvent avoir intérêt à passer aux frais réels pour obtenir une déduction plus importante.

Généralement, cette déduction aux frais réels concerne les déplacements (selon un barème et un système très encadré). Mais elle peut aussi s’appliquer aux frais d’équipement et de locaux pour ceux qui travaillent à domicile.

L’imposition est alors calculée sur les revenus nets de frais. L’option se révèle particulièrement intéressante pour les hautes tranches. Dans la tranche à 41%, toute déduction aboutit par exemple à une réduction d’impôt de 41% sur les sommes en jeu. Attention toutefois, le fisc est très regardant sur les justificatifs à produire.

 

Investir dans les SOFICA (SOCIÉTÉ DE FINANCEMENT DU CINÉMA ET DE L'AUDIOVISUEL)

Les SOFICA sont des sociétés anonymes dont l'activité exclusive est de financer des œuvres cinématographiques ou audiovisuelles agréées par le ministère de la Culture.

Les SOFICA souscrites entre le 1er janvier 2006 et le 31 décembre 2011 ouvrent droit à une réduction d'impôt égale à 36 % du montant investi, retenu dans la double limite de 25 % du revenu global du souscripteur et de 18 000 €.

Ce taux est porté à 43 % si les SOFICA s'engagent à réaliser au moins 10 % de leurs investissements dans le capital de sociétés de production.

lisez aussi :

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

.