Comment payer moins d impôts – défiscalisation

Crédits et réductions d'impôts, déductions fiscales : malgré une forte tendance à la suppression des niches fiscales année après année, il reste encore  des dispositifs de défiscalisation qui permettront de payer moins d'impôts. Encore faut-il les connaître pour pouvoir anticiper !

 

Les charges déductibles du revenue imposable

Pensions alimentaires : elles sont déductibles par celui qui les verse et doivent être déclarées par celui qui les reçoit.

Aide à des ascendants : vous pouvez déduire l'aide que vous apportez à un parent ou à un grand-parent pour payer la nourriture, le logement, l'habillement, les soins… L'administration fiscale indique un forfait nourriture-logement de 3 359 € mais vous pouvez déduire davantage si vous pouvez le justifier.

Accueil des plus de 75 ans : vous hébergez une personne de plus de 75 ans, vous pouvez déduire de votre revenu imposable la somme forfaitaire de 3 359 € dès lors que ses ressources ne dépassent pas 9 325,98 €. Vous devez n'avoir aucune obligation alimentaire envers elle et elle doit vivre de façon permanente sous votre toit.

Pension versée à des enfants mineurs : le parent divorcé qui verse une pension alimentaire et qui n'a pas la garde peut la déduire de ses revenus. Le montant déductible est celui fixé par la justice.

Pension versée à des enfants majeurs : si votre enfant est célibataire, sans ressources et ne vit pas sous votre toit, vous pouvez déduire jusqu'à 5 698 €. Si vous l'hébergez, le plafond est de 3 359 €. Si l'enfant est marié ou pacsé, le plafond est limité à 5 698 € mais pour chaque famille de chaque conjoint ou partenaire (il est de 11 396 € si une seule des familles participe).

 

Investissez dans un bien immobilier défiscalisant

L’immobilier est devenu une valeur refuge depuis que le gouvernement a mis en place des lois de défiscalisation immobilière permettant aux investisseurs de réduire leur impôt sur le revenu. À cet effet, il faut retenir la loi Duflot qui permet de déduire 18% du prix d’un logement neuf dont le montant ne peut être supérieur à 300 000 euros. La réduction d’impôt s’étale sur 9 ans. Cependant, pour bénéficier de cet avantage fiscal, le logement doit être BBC (bâtiment basse consommation)

Toutefois, si votre préférence tend vers l’immobilier meublé, la loi Bouvard vous permettra de réduire vos impôts de 11%. De plus, s’il s’agit d’un LMNP (loueur meublé non professionnel), la loi Bouvard vous donne la possibilité de récupérer la TVA.

 

Entreprenez des travaux sur vos biens locatifs anciens

Si vous avez des biens vacants, engagez des travaux avant la fin de l'année. Ils viendront diminuer vos loyers perçus en 2013. S'ils sont importants, ils vous permettront peut-être de dégager un déficit foncier qui diminuera votre revenu global taxable, c'est-à-dire vos autres revenus, dans la limite de 10 700 euros. De plus, vous paierez la TVA au taux de 7 %, alors qu'en 2014, elle passera à 10 %.

 

Donnez aux associations caritatives

Aucune somme minimale n'est requise pour qu'un don à une association ouvre droit à avantage fiscal. Et l'on peut donner dans la limite de 20 % de son revenu imposable. Au-delà, l'excédent est reporté pendant cinq ans et donne doit à réduction d'impôt dans les mêmes conditions.

- L'avantage fiscal. Pour les dons effectués au profit d'organismes d'assistance aux personnes en difficulté, une réduction d'impôt de 75 % du don retenu dans la limite de 521 euros est accordée. Soit une réduction maximale de 391 euros. Pour les dons à d'autres organismes, la réduction d'impôt est de 66 % des montants, retenus dans la limite de 20 % de votre revenu imposable. Ces deux réductions sont cumulables et ne sont pas prises en compte dans le plafond des niches fiscales.

lisez aussi :

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

.