comment payer moins d impôts sur le revenu

Crédits et réductions d'impôts, déductions fiscales : malgré une forte tendance à la suppression des niches fiscales année après année, il reste encore  des dispositifs de défiscalisation qui permettront de payer moins d'impôts. Encore faut-il les connaître pour pouvoir anticiper !

 

Investir dans un FCPI ou un FIP

Investir dans un FIP (fonds d’investissement de proximité) ou un FCPI (fonds commun de placement dans l’innovation) permet de réduire ses impôts de 18% de la somme investie.

La réduction obtenue via cet investissement est limitée à 2160 euros par personne (4320 euros pour un couple).

Les avantages fiscaux des FCPI sont cumulables avec ceux de la défiscalisation FIP.

 

L'investissement Forestier

Acheter des parts de sociétés ou de groupements forestiers, des bois, forêts ou terrains à boiser vous permet de bénéficier d'une réduction d'impôt sur le revenu. Cette dernière est égale à 22 % de votre investissement, dans la limite de 5 700 € pour une personne seule et de 11 400 € pour un couple soumis à une imposition commune.

 

Conservation et restauration d’objets classés

Les propriétaires privés d’objets mobiliers classés monuments historiques peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt à raison des dépenses qu'ils supportent au titre des travaux engagés pour leur conservation ou leur restauration.

Le montant de l'avantage fiscal :

La réduction d’impôt est calculée sur le montant des travaux réalisés, sous déduction des subventions reçues, retenus dans la limite de 20 000 € par an et par foyer fiscal.

Pour 2014, son taux est fixé à 18 %. Vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt au titre de chacune des années au cours desquelles vous payez tout ou partie des dépenses. Les biens ayant ouvert droit à la réduction ne doivent pas être cédés avant la fin du délai d’exposition au public de 5 ans. Dans le cas contraire, l’avantage obtenu est remis en cause au titre de l’année de la cession.

 

Les allègements fiscaux en faveur des personnes handicapées

Ne sont pas à inclure dans le revenu soumis à l’impôt sur le revenu :

  • les indemnités journalières et rentes versées aux victimes d’accident du travail. 
  • les prestations familiales légales (allocations familiales, allocations de logement)
  • l'allocation de l’enfant handicapé
  • l’Allocation aux adultes handicapés (AAH)
  • l’allocation compensatrice (PCH)
  •  les autres allocations d’aides sociales (complémentaires, majorations d’aide à la vie, etc.)
  • les pensions des victimes civils ou militaires de la guerre
  • la majoration pour tierce personne versée aux pensionnés d’invalidité de troisième catégorie

Si vous êtes concernés par une de ces catégories, l’argent que vous touchez n’est pas imposable.

lisez aussi :

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

.