comment bien renégocier son prêt immobilier avec sa banque

Ce n’est un secret pour personne, les crédits immobiliers n’ont jamais été aussi bon marché depuis trente ans. Vous avez un prêt en cours ? Alors vous pouvez profiter de cette situation en renégociant votre taux.

 

Le bon profil pour renégocier

Pour qu'elle soit rentable, une opération de renégociation doit vous faire économiser plus que les frais engendrés. L'écart de point entre votre taux d'intérêt initial et la nouvelle proposition de la banque doit être d'au moins 1 %.

Deuxième point à vérifier : le prêt ne devra pas avoir dépassé le premier tiers de sa durée de vie. En effet, comme la majeure partie des intérêts est remboursée en début de crédit, passé ce délai l'opération ne sera peut-être pas rentable.

 

Renégocier avec sa banque

Un meilleur taux n’est peut-être pas l’unique raison d’aller frapper à la porte de son banquier. L’allongement de la durée de remboursement (et donc la baisse des mensualités) peut aussi justifier une telle démarche. Avant d’aller chez la concurrence, nous vous conseillons de commencer par aller voir votre banque, même si elle ne sera pas forcément encline à accéder à vos demandes, le montant du prêt ayant déjà été négocié. Toutefois, là encore, c’est donnant donnant, et si la banque y trouve aussi son intérêt, elle ne vous laissera pas filer.

 

Renégocier en changeant d'agence

On n'y pense pas forcément, mais au sein d'une même banque, les conditions de renégociation et les taux d'intérêt proposés ne sont pas forcément similaires d'une agence à l'autre.

D'abord parce que les taux d'intérêt varient d'une région à l'autre. Ensuite, parce qu'une nouvelle agence fera peut-être plus facilement un geste commercial, comme vous offrir ou réduire les frais de dossier liés à votre renégociation. Quoi qu'il en soit, c'est une piste à explorer.

En changeant d'agence, vous ne changez pas de banque. C'est donc bel et bien une renégociation que vous pourrez demander, et non un rachat de crédit. Vous n'aurez donc pas de démarches particulières à effectuer.

 

Assurance

Prendre une assurance pour son crédit immobilier, ce n’est plus obligatoire, d’après la loi. Toutefois, on voit mal une banque accepter un dossier de crédit s’il n’y a pas d’assurance pour le couvrir. Mais c’est une assurance qui est dissociée du crédit, il est donc possible de la souscrire ailleurs et souvent à bien meilleur taux. Et rien n’empêche de rompre une assurance en cours et de souscrire un nouveau contrat ailleurs par la suite.

 

Critères de décision

Conclusion : la renégociation du prêt n'est valable financièrement que si deux conditions sont réunies.

1) Le différentiel de taux entre l'ancien emprunt et le nouveau doit être significatif. Au moins un point…

2) La renégociation ne doit pas intervenir trop tard dans l'échéancier de remboursement.

Les simulations étant assez complexes, mieux vaut demander aux établissements contactés de fournir un échéancier précis accompagné d'un tableau d'amortissement précis.

D'une façon générale, le recours à un intermédiaire pour négocier avec plusieurs banques n'est pas un mauvais choix. 

lisez aussi :

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

.